« Renforcer la position de l’érudition au Danemark, en particulier vis-à-vis des sciences fondamentales, et promouvoir la compréhension interdisciplinaire ».

L’Académie royale danoise des sciences et des lettres (Kongelige Danske Videnskabernes Selskab) a été fondée à Copenhague le 13 novembre 1742 par le roi Christian VI, lorsque celui-ci a réuni un groupe d’experts pour faire le tri dans sa collection de médailles. De cet intérêt restreint, l’Académie a rapidement couvert les antiquités de manière plus générale, ainsi que les mathématiques, la physique et l’histoire naturelle. Aujourd’hui, elle englobe toutes les branches de la science et de l’érudition et compte environ 250 membres danois et 250 membres étrangers.

En 1745, l’Académie a produit sa première publication, et elle a continué à publier sans interruption depuis lors. En 1761, l’Académie a pris la responsabilité d’un relevé complet du Danemark et du Schleswig-Holstein par la méthode de triangulation, ce qui a permis d’établir 24 cartes précises de la région. L’Académie, qui à cette époque se réunissait dans des bâtiments fournis par le roi, a produit ses premiers statuts en 1776. À partir de 1838, elle s’est réunie dans les bâtiments de Copenhague, qui abrite aujourd’hui le Musée national du Danemark. En 1866, l’Académie a été réorganisée en deux classes, à savoir les mathématiques et les sciences naturelles d’une part, et les sciences humaines et sociales d’autre part, mais elles ont continué à se réunir en commun jusqu’à aujourd’hui. Une semaine sur deux au cours du semestre, elles se réunissent et écoutent les conférences des deux parties.

L’objectif fondamental de l’Académie, tel qu’il est énoncé à l’article 1 des statuts : « est de renforcer la position de l’érudition au Danemark, en particulier celle des sciences fondamentales et de promouvoir la compréhension interdisciplinaire. Ces objectifs doivent être archivés en organisant des réunions et en publiant des documents dans le cadre d’une collaboration internationale et d’activités consultatives. »

Aujourd’hui, l’Académie organise également de nombreuses conférences publiques avec des scientifiques locaux, mais aussi avec des chercheurs internationaux de premier plan dans le domaine des sciences naturelles, des sciences humaines et sociales, et l’Académie organise et accueille de nombreux colloques.

  • Présidente : Marie-Louise Nosch
  • Vice-président, humanités : Peter Harder
  • Vice-président, sciences naturelles : Henrik Balslev

Dernièes nouvelles