Vice-présidente

Trân Thanh Vân est un physicien théoricien d’origine vietnamienne.

Autant que pour ses travaux, il est connu comme le créateur de nombreuses « Rencontres ». Tout d’abord, en 1966, il a créé avec quelques collègues une série de réunions qui portent le nom de « Rencontres de Moriond », même si elles ont été organisées dans différents endroits au fil des ans. Leur but essentiel était de promouvoir l’échange et la collaboration dans une atmosphère amicale et conviviale. L’épouse de Trân Thanh Vân, Kim, biologiste, a ensuite créé des Rencontres similaires pour les biologistes en 1970, ce qui a donné lieu à des échanges interdisciplinaires entre biologistes et physiciens. À la fin des années 1970, convaincu de la complémentarité de la physique des particules et de l’astrophysique, Trân Thanh Vân met au point en 1981 les Rencontres de Moriond en astrophysique, qui se déroulent en parallèle avec les Rencontres de Moriond en physique des particules, afin de maximiser les interactions interdisciplinaires.

À la fin des années 1980, il a créé les Rencontres de Blois. Lors de ces événements interdisciplinaires, qui se tiennent dans le prestigieux château de Blois, physiciens, astrophysiciens, cosmologistes, biologistes, chimistes et mathématiciens ont l’occasion de se rencontrer et de discuter de sujets tels que le chaos et la complexité et l’origine de la vie.

Puis, en 1993, il a initié les « Rencontres du Vietnam », afin de mettre en œuvre un vaste programme pour la science et l’éducation au Vietnam. Rencontres du Vietnam a organisé quinze Rencontres du Vietnam dans le but d’aider les scientifiques vietnamiens et ceux du monde pacifique-asiatique à établir des contacts et des échanges avec leurs collègues occidentaux, dont de nombreux lauréats du prix Nobel. Aujourd’hui, Rencontres du Vietnam fonctionne au Centre international pour la science et l’éducation interdiscplinaires (ICISE), construit à cet effet à Quy Nhon, au Vietnam.

Jean Trân Thanh Vân a obtenu son doctorat ès sciences de l’Université de Paris en 1963.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires