Les sciences fondamentales à l'ère de la COVID-19

La pandémie de COVID-19, qui dure depuis plus d’un an maintenant, a coûté trop de vies, et en a bouleversé plus encore.

Sans les résultats produits depuis des décennies, et même des siècles, par la recherche scientifique fondamentale, motivée par la curiosité, la situation mondiale serait toutefois bien pire.

Sans recherche fondamentale, comment saurions-nous que l’infection est causée par un virus, à quoi ressemble ce virus, quelles sont sa séquence génétique et ses variations ? Nous pourrions dresser ainsi une longue liste : la recherche fondamentale est à l’origine des tests, des traitements, des vaccins, de la modélisation épidémiologique et même des communications à grande vitesse sur de longues distances, en bref, tout ce qui nous aide à combattre la pandémie et ses conséquences.

La pandémie de COVID-19 est un rappel (si dur et si brutal que nous aurions préféré nous en dispenser) de notre dépendance vis-à-vis des sciences fondamentales pour assurer un développement équilibré, durable et inclusif de la planète.

L’Année internationale des sciences fondamentales au service du développement durable 2022 braquera les projecteurs sur les liens entre les sciences fondamentales et les Objectifs de développement durable. Elle sera un moment clé de mobilisation pour convaincre de leur importance les responsables économiques et politiques, ainsi que le grand public.

Sciences fondamentales et développement durable

L’Agenda 2030, adopté en 2015 par l’Assemblée générale des Nations unies, est une vision intégrée du développement durable de toutes les populations de la planète. Il est décliné en 17 objectifs de développement durable (ODD) vers lesquels nous devons tendre collectivement. Plusieurs de ces ODD sont explicitement reliés à des avancées scientifiques :

  1. Bonne santé et bien-être (ODD 3) ;
  2. Eau propre et assainissement (ODD 6) ;
  3. Énergie propre et d’un coût abordable (ODD 7) ;
  4. Mesures relatives à la lutte contre le changement climatique (ODD 13) ;
  5. Vie aquatique (ODD 14) ;
  6. Vie terrestre (ODD 15).

Mais en fait, tous les ODD nécessitent l’apport de la science et de la technologie.

null

Le Web

Le WEB est né au CERN des besoins d’une collaboration mondiale pour des expériences de physique fondamentale et il a été développé grâce à de puissants algorithmes.

Vaccination

La vaccination a été confortée et développée grâce à l’identification de l’origine virale de nombreuses maladies.
null

Séquençage de l'ADN

Les progrès du séquençage de l’ADN, grâce aux biomathématiques, à la chimie et à la physique, orientent la médecine vers des traitements individualisés plus efficaces.
null

Énergie

La production et le stockage d’énergie renouvelable dépend des progrès de la physique, de la chimie et de la science des matériaux.
En savoir plus

Unions et partenaires fondateurs

Ces organisations conduisent IYBSSD 2022

En savoir plus

Haut comité de parrainage international

Prix Nobel et médaillés Fields

En savoir plus

Soutiens

Ces organisations soutiennent IYBSSD 2022

Conseil du Gujarat sur la science et la technologie
Académie des sciences de la République Dominicaine
En savoir plus

Résolution de l'UNESCO

En novembre 2019, lors de sa 40e session, la Conférence générale de l’UNESCO a adopté une résolution recommandant que 2022 soit proclamée Année internationale des sciences fondamentales au service du développement durable par l’Assemblée générale des Nations unies.

Lisez la résolution.

Résolution des Nations Unies

Nous avons le plaisir de vous annoncer que nous avons reçu récemment le message très positif du gouvernement du Honduras :

« Chers Maurizio Bona et Michel Spiro,

….Vous pouvez informer vos partenaires que le Honduras a pris la décision de présenter la résolution pour la proclamation de l’Année internationale des sciences fondamentales au service du développement durable en 2022 à la 76e session de l’Assemblée générale... »

Yolannie Cerrato Corrales, conseillère, représentante permanente adjointe

Cela devrait nous permettre de planifier dès maintenant une cérémonie d’ouverture à l’été 2022 (1er juillet) à Paris à l’UNESCO et une cérémonie de clôture au CERN environ un an plus tard, et de prévoir des événements entre les deux.

Dernières nouvelles

Médias partenaires